Linux embarqué avec Yocto (étape IV.1)


Christophe BLAESS – Juillet 2019

III.3 – Configuration du réseau

Pour le moment, nous nous sommes concentrés sur le contenu de notre système embarqué (applications, fichiers de configuration, code métier, etc.) sans s’occuper de son lien avec la plateforme matérielle sous-jacente.

Dans cette partie nous allons nous occuper de cet aspect matériel en commençant par le paramétrage des interfaces réseau, puis dans la séquence suivante nous traiterons de la configuration du noyau afin de disposer des drivers correspondants aux périphériques présents. Dans la troisième séquence, nous nous intéresserons à la description du hardware transmise au noyau par le bootloader : le device tree.

Paramétrage réseau d’un système embarqué

Lorsque Linux est installé sur un serveur ou sur un poste de travail, la gestion des interfaces réseau est généralement confiée au NetworkManager dont le rôle est de découvrir les interfaces présentes et de les piloter en prenant en compte les directives trouvées dans /etc/NetworkManager/system-connections/.

Rien n’empêche d’installer cet outil sur un système embarqué, mais son emploi serait probablement quelque peu démesuré. Il est prévu pour s’exécuter sur n’importe quelle plateforme, dont les interfaces et l’environnement réseau sont a priori inconnus. Dans notre cas c’est très différent : nous connaissons toutes les interfaces, leur type et leur configuration dès la production du système. Si l’ajout d’une interface en cours d’utilisation (par exemple une clé 4G USB) est parfois possible, il s’agira d’une option prévue à la conception du système et dont le support aura été intégré dans l’image initiale.

La plupart du temps, on se contentera donc de scripts de configuration du réseau fournis par Poky, que l’on paramétrera simplement à l’aide du classique fichier /etc/network/interfaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *